Archives pour la catégorie Expositions

Compte-rendu: « Merci Raymond », Bertrand Lavier à la Monnaie de Paris

La Monnaie de Paris offre son espace d’exposition à Bertrand Lavier du 27 mai au 17 juillet 2016, pour un hommage à son ami Raymond Hains. C’est l’occasion pour moi de revenir sur la pratique de l’artiste qui fut l’objet de ma thèse de doctorat. Continuer la lecture de Compte-rendu: « Merci Raymond », Bertrand Lavier à la Monnaie de Paris 

Compte-rendu: Still Life

L’exposition mise en place par Franck Balland, dans le cadre du programme « Hors-les-murs » du centre d’art du Parc Saint-Léger de Pougues-les-eaux (Nièvre) tourne autour de l’idée de nature morte. Elle s’est déroulée du 18 mars au 28 mai, au lycée Raoul Follereau à Nevers.  Une dizaine d’artistes y est exposée : Charles Beauté & Juliette Goiffon ; Alix Desaubliaux ; Mimosa Echard ; Lauren Huret ; Tiziana La Melia & Tamara Henderson ; Pablo Réol ; Stéphanie Saadé.

Continuer la lecture de Compte-rendu: Still Life 

Andrés Ramirez à la Galerie SEE Studio

« To keep the darkness sealed within » est la première exposition personnelle de l’artiste à la galerie SEE Studio (7 rue St-Claude, Paris), et dure jusqu’au 11 avril 2015. Elle a été commissionnée par Jean-Baptiste Lenglet. Continuer la lecture de Andrés Ramirez à la Galerie SEE Studio 

Antoine Nessi et Paul Paillet – Monuments pour la société cauchemardesque, à la galerie Interface (Dijon)

Un jour, je prendrai l’habitude de parler des expositions, non quand elles se finissent, mais quand elles débutent, ce qui permettra au rare mais fidèle lecteur de pouvoir appuyer son parcours du texte par un autre, physique. Je laisse ici quelques notes sur l’exposition de la galerie dijonnaise Interface, Monuments pour la société cauchemardesque qui se termine le 7 mars. Continuer la lecture de Antoine Nessi et Paul Paillet – Monuments pour la société cauchemardesque, à la galerie Interface (Dijon) 

De la sensualité de l’abstraction d’après-guerre.

La dernière exposition de la galerie Perrotin, centrée sur Jésus Rafael Soto était l’occasion de revenir sur une dimension peu connue de l’abstraction: la volonté de rétablir un rapport charnel avec le regardeur. Continuer la lecture de De la sensualité de l’abstraction d’après-guerre. 

Gazing Ball de Jeff Koons, l’oeuvre d’art remise en cause ?

La rétrospective Jeff Koons au Centre Pompidou est l’occasion de découvrir l’une des dernières séries de l’artiste américain, Gazing Ball, qui met nous met face à des répliques de sculptures célèbres, pourvues d’une boule bleue réfléchissante, donnant son titre à l’ensemble. Continuer la lecture de Gazing Ball de Jeff Koons, l’oeuvre d’art remise en cause ?